Mines d'or

L'investissement sur les métaux précieux, et sur l'or en particulier, est aujourd'hui une tendance qui se confirme, et qui est justifiée par une très nette tendance à la hausse du métal précieux, et par la loi de l'offre et de la demande : les réserves d'or mondiales sont en effet très restreintes, alors que la demande, amplifiée par la crise financière internationale, et émanant en particulier des pays émergents, ne cesse d'augmenter.

Cependant, il existe différents supports qui permettent d'investir sur l'or :

Si l'achat d'or physique présente toutes les garanties d'un investissement de " père de famille ", en revanche, l'investissement dans les mines d'or, s'il peut dans certains cas se révéler rentable, est beaucoup plus risqué. En effet, les conditions d'exploitation des groupes aurifères sont de plus en plus ardues. Leurs coûts de production sont extrêmement élevés, en raison du coût de l'énergie, de la pénurie de personnel, et des exigences croissantes en matière de développement durable, qui bloque parfois la mise en route des projets d'exploitation.

Les conditions locales affectent de plus grandement la rentabilité des exploitations en fonction de leur localisation géographique : épidémie de sida en Afrique du Sud, changements de fiscalité intempestifs dans d'autres parties du globe. Ces aléas peuvent faire tomber brutalement la production (et donc la rentabilité de l'investissement) de manière très significative.

L'investissement sur le support " mines d'or " peut donc être envisagé dans le cadre d'une diversification de ses avoirs, mais doit donc être considéré avec circonspection.