Les pièces d'or sont fabriquées soit avec de l'or pur à 99,99% - c'est le cas du dollar canadien à feuille d'érable par exemple - soit avec un alliage de cuivre et donc une pureté en or inférieure (Souverain Anglais, Krugerrand...). L'or ainsi que l'argent ont été utilisés pour frapper des pièces depuis l'invention de la monnaie.

Les états frappent des pièces pour permettre l'investissement sur l'or, mais aussi parce que ces pièces servent d'index au cours légal des monnaies dans les pays où elles sont produites. Les pièces d'or sont toutefois essentiellement vendues aux collectionneurs, ou aux investisseurs débutant sur le marché de l'or.

Il faut bien comprendre que leur valeur n'a rien à voir avec le montant qu'elles affichent : une pièce d'or de valeur faciale de 50 dollars peut aisément atteindre un prix de 1500 dollars en cotation.

Les pièces d'or sont un investissement intéressant pour de nombreuses raisons : anonymat et non fiscalisation sont les plus importantes. D'autre part il est très difficile de les contrefaire, et l'or, en tant que métal précieux, a un prix beaucoup plus élevé que d'autres métaux comme l'argent par exemple.

Les pièces d'or sont souvent réalisées avec un alliage à 99,99% d'or fin, mais il ils existe aussi des pièces d'or de 22 ou 21,6 carats.

Pièces d'or destinées aux collectionneurs

Les collectionneurs savent bien que le prix des pièces d'or dont ils font l'acquisition est déterminé par des critères tout à fait indépendant du poids de la pièce : la rareté, l'ancienneté, l'édition limitée et numérotée. Entrent également en ligne de compte l'état de la pièce, le plus recherché étant la belle épreuve, c'est-à-dire une pièce d'or enfermée avec soin dès la frappe dans un emballage transparent scellé. A titre d'exemple, on peut citer une pièce d'or "Double Eagle" de vingt dollars des Etats-Unis ayant été revendue pour la somme incroyable de 7590 dollars !